Ces réflexions qu’on fait au freelance

C’est une conversation avec ma petite sœur qui m’a inspiré ce post. Je vous explique rapidement le contexte. Ma sœur est en terminal alors on parle assez souvent d’orientation. Elle ne sait pas encore ce qu’elle veut faire exactement alors on en discute pour essayer de comprendre ce qui lui plaît ou quel métier elle veut faire. Et dans la conversation, elle m’explique (je cite) qu’elle « ne veut pas faire des études pour rien comme moi, elle elle veut un travail ». « Mais je travaille ! Je suis rédactrice en freelance« .

 

redaction web freelance

 

Bon, ce n’est pas méchant en soi on est d’accord mais ce genre de réflexions c’est un peu le quotidien quand on est freelance. Et je le constate tous les jours, c’est très difficile en tant que freelance par exemple de refuser une sortie en pleine semaine parce que ça fait de moi une personne casanière, impossible aussi de ne pas écouter la looooooongue histoire de rupture de ma meilleure amie… et j’en passe !

Petit listing de quelques unes des réflexions du quotidien (et en bonus des idées de réponses). Par contre je précise : humour exigé pour lire la suite 🙂

 

– Tu cherche un vrai travail quand même ? Non mais je cherche une réponse à ta question.

redaction web freelance réflexions

 

– Quoi tu travaille de chez toi ? Mais t’es payée ? Rappelle moi pourquoi on est copine déjà ?

– Mais en fait, t’es tout le temps en vacances ? Oui, un peu comme ton cerveau :p

redaction web freelance réflexions

 

– C’est cool, tu passes la journée en pyjama ! Même pas vrai mais j’avoue ça arrive :p 

– T’es payée à rien faire en quelque sorte. Et toi qui te paie pour me faire chier ?

redaction web freelance réflexions

 

– Tu t’ennuie pas toute la journée chez toi ? Beh non, je travaille …

– Tu regarde « Les Feux de l’Amour » alors ? Oui et « Toute une histoire », « Motus », « Le Grand 8″…

redaction web freelance réflexions

 

– T’arrive à avoir des amis quand même ? Oui et tu n’en feras bientôt plus parti.

 

Et vous dites-moi quelles sont les remarques qu’on vous fait parce que vous êtes freelance ?

 

Bisous bisous ♥
En attendant un prochain article on se retrouve sur Snapchat : Mamzelle_Chahi et sur tous les réseaux :

icones-sociales-lipsticks-facebookicones-sociales-lipsticks_0008_twittericones-sociales-lipsticks_0005_hellocotonicones-sociales-lipsticks_0002_inspiliaicones-sociales-lipsticks_0002_instagram

24 Commentaires on Ces réflexions qu’on fait au freelance

  1. Choup'N'Beauty
    12 avril 2015 à 22 h 17 min (2 années ago)

    Je ne suis pas Freelance mais j’ai parfois le même genre de réflexion car je travaille avec des enfants avec autisme et que mes horaires sont en général assez light au niveau de l’heure de fin. Je me prends souvent des « ouais nan mais c’est bon tu finis à 16h ». Euhh oui… ? C’est pas parce qu’on finit plus tôt ou qu’on bosse chez soi que le taf est facile !

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      14 avril 2015 à 17 h 08 min (2 années ago)

      Coucou !
      Comme quoi, dès qu’on fait quelque chose qui ne rentre pas dans les « codes », on se prend des petites réflexions. C’est pas méchant mais c’est assez usant à la longue :/

      Répondre
      • gasnier
        14 avril 2015 à 19 h 36 min (2 années ago)

        Bonjour, c’est un peu ce que je redoute alors je pense à un espace de coworking lorsque je debuterai. Sympa l’ article

        Répondre
        • Mamzelle Chahi
          15 mai 2015 à 12 h 14 min (2 années ago)

          Coucou ! Je n’ai jamais testé les espaces de coworking mais ça a l’air super sympa. Bon courage si tu te lances 🙂

          Répondre
  2. MyBerryStyle
    12 avril 2015 à 23 h 17 min (2 années ago)

    Merci pour cet article ! C’est exactement ce que je vis au quotidien… surtout la question « tu cherches un vrai travail » de la part de mes parents qui ne comprennent pas… et ma mère qui veut venir me voir en semaine ou qui me demande de partir avec elle quelques jours… Je travaille maman ! Ben non puisque tu es à la maison… Fatiguant parfois :’/

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      14 avril 2015 à 17 h 10 min (2 années ago)

      C’est vraiment pas évident de faire accepter que c’est un travail quand on reste chez soi ! Les gens ont l’impression qu’on a raté de notre vie et en plus ils ont du mal à respecter notre temps de travail !

      Répondre
  3. Skull and Beauty
    14 avril 2015 à 14 h 39 min (2 années ago)

    ben loin les mêmes , et aussi : arrête d’être scotché à ton ordi ! euh oui, ben c’est mon travail !
    on peut venir passer la journée chez toi ? ben non je bosse…
    tu peux venir me depanner ? ben non je bosse …
    tu peux garder les enfants une semaine ? euh …….

    bref ! j’ai appris à dire non lol !

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      14 avril 2015 à 17 h 11 min (2 années ago)

      Ah ouiiii « arrête d’être scotchée à ton ordi », je l’avais oublié celle-là tiens ! On a vraiment les mêmes hein 🙂

      Répondre
      • Eloïse
        14 avril 2015 à 17 h 57 min (2 années ago)

        Et au téléphone !
        Faut pas oublier le « arrête de jouer sur ton téléphone » quand tu dois répondre en urgence à tes mails…

        Répondre
  4. Eloïse
    14 avril 2015 à 17 h 55 min (2 années ago)

    Sans oublier les gens qui débarquent à l’improviste, bah oui, puisque tu es chez toi, tu ne travailles pas ou quand bien même, tu peux bien faire une pause! (la freelance ne travaille que quand elle veut)
    Les clients qui se permettent de t’appeler à pas d’heure ou même de t’envoyer un sms à 23h pour que tu leurs prépares quelque chose pour le lendemain 8h, allez, 8h30 quand ils sont sympas! (la freelance ne dort pas)
    Ils te paient toujours ou presque avec du retard. (la freelance n’a ni facture, ni loyer, ni impôts et ne mange pas)
    Sa famille se soucie de son avenir : « mais tu veux pas te faire embaucher pour avoir une vraie retraite… » (la freelance travaillera jusqu’au bout!)
    Ses amis se soucient de sa vie sociale : « tu devrais t’inscrire dans un club de sport pour rencontrer des gens, parce qu’en bossant chez toi, tu t’isoles tu vois » (la freelance est donc une ermite).
    Et j’en passe!
    En tout cas, merci pour ton billet dans lequel je me suis pas mal retrouvée comme tu peux le voir!

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      15 mai 2015 à 12 h 07 min (2 années ago)

      Coucou ! C’est vrai que dans l’article je n’ai pas parlé des clients ! Le freelance ne dort pas, n’a pas de week-end, pas de jours fériés… Les factures en retard, c’est l’enfer aussi ! Heureusement qu’être freelance présente quand même pas mal d’avantages 😉

      Répondre
  5. Nadia
    14 avril 2015 à 18 h 06 min (2 années ago)

    Pardon pour le commentaire blanc, un petit bug 🙁 Merci pour cet article qui m’a fait bien rire et m’a même donné de bonnes idées de réponses. Le pire pour moi c’est quand on me demande ce que je fais dans la vie, vu que je fais pleins de choses face à moi c’est comme si je leur parlais en mandarin, c’est drôle souvent de voir leur tête !

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      15 mai 2015 à 12 h 08 min (2 années ago)

      Oh tu sais, moi je suis rédactrice pourtant les gens ne comprennent pas non plus. Combien de fois, on m’a dit « mais t’es payée pour écrire, c’est tout ? »…

      Répondre
  6. katarina
    14 avril 2015 à 18 h 54 min (2 années ago)

    “tu cherches un vrai travail” ou « tu es toujours en vacances » ce sont souvent des réflexions que j’ai eu de la part de gens qui pense que pour un « vrai » travail ça implique forcément de te faire chier dans les transport un nombre d’heures certains par semaine et d’avoir des contraintes (quoi qu’en free y’en a d’autres). Pour eux, le travaille c’est presque les 3 8 ….. pauvres choses étriquées et vive les freelances 🙂 !

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      15 mai 2015 à 12 h 12 min (2 années ago)

      Coucou Katarina ! Il va falloir pas mal d’années avant que les gens se fassent à l’idée qu’on peut travailler de chez soi et gagner sa vie. Et le tout, sans devoir se tapeer les transports !

      Répondre
  7. Pilouw_
    14 avril 2015 à 20 h 56 min (2 années ago)

    Ce n’est pas mon cas, mais mon chéri travaille de la maison. Moi je le comprends parfaitement puisque je vis avec lui, donc je vois bien qu’il fait de grosses journées de travail.
    Mais ce qui nous agace un peu c’est les amis et la famille qui ne l’ont toujours pas compris. Ils pensent qu’il est toujours disponible et lui demande services sur services. C’est fatiguant et lui n’ose pas refuser (trop gentil mon homme). Alors parfois c’est moi qui doit mettre la ola en disant « stop on a besoin d’argent pour bouffer alors va chercher ton pain toi-même ». J’exagère un peu mais l’idée est là ^^

    Répondre
  8. Le carnet bleu
    6 mai 2015 à 11 h 42 min (2 années ago)

    Ou alors cette remarque sanglante faite par une amie commerciale de ma soeur avec laquelle nous discution (ma soeur, elle et moi, moyenne d’age: la trentaine). Nous discution de mes parents et de leurs voyage en thailande, ma soeur (mère au foyer avec un enfant de 11 ans) disait à son amie qu’elle aussi avait besoin de vacance. Cette amie lui fit un magnifique sourire en lui disant qu’elle le méritait bien et que la prochaine fois c’est elle qui prendrait des vacances (pas toujours nos vieux). À cela, j’enchaine en disant que je rêve de faire des vacances aussi, avec un peu de soleil et beaucoup de… et là je me fais couper grossièrement par cette fameuse amie pour entendre ca : « les vacances c’est pour ceux qui BOSSENT »

    Je suis restée sur le cul et je suis partie sans rien dire mais j’aurais du faire quelque chose… « Les vacances c’est pour ceux qui bossent »

    Enjoy!

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      15 mai 2015 à 12 h 58 min (2 années ago)

      Les gens sont étonnants ! Tellement étonnant qu’on ne sait même pas quoi leur répondre parfois. C’est quand même rageant de voir à quel point notre travail n’est pas reconnu mais je pense qu’avec le temps, les gens finiront par comprendre (enfin j’espère !!)

      Répondre
  9. Emmeline
    9 mai 2015 à 13 h 33 min (2 années ago)

    Je suis freelance depuis six mois et dieu sait que j’ai entendu ces remarques désagréables! A croire qu’on passe notre temps en pyjama devant la télé!..
    Sauf qu’en vrai on a notre job et tous plein d’autres comme comptable, manutentionnaire, commercial, … Et très franchement, je n’ai plus beaucoup de temps pour moi!

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      15 mai 2015 à 13 h 15 min (2 années ago)

      C’est parfois même plus prenant qu’un travail salarial « ordinaire » ! Mais ça les gens ont encore du mal à le comprendre :/

      Répondre
  10. cmia11
    22 novembre 2015 à 16 h 50 min (2 années ago)

    Tiens j’ai le même genre de remarques de ma famille alors que je viens de commencer une thèse:
    – Mais tu n’as pas trouvé un vrai boulot, genre dans une vraie entreprise quoi? (Bah si, le CNRS?)
    – Tu n’en as pas marre d’étudier? (Je suis payée tu sais… avec un statut de salarié)
    – Ah donc tu peux bosser à la maison quand tu veux (euh non, j’ai un bureau, un travail…)
    – Mais tu sais que ça se fait à la maison une thèse ? (1/ je suis en thèse et pas toi 2/ non)
    – De toute manière tu l’auras ton diplôme, pas la peine de te fatiguer (…)

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      24 novembre 2015 à 12 h 55 min (2 années ago)

      Ah beh voilà, tu comprends mieux que personne ce que je vis au quotidien. Bon courage à toi ♥

      Répondre
  11. Marion
    24 octobre 2016 à 2 h 49 min (9 mois ago)

    Haha!!! J’adore ton article! et je m’y retrouve tout à fait car moi aussi je suis freelance (prof de français à mon compte en Australie^^). au Plaisir de te relire!!! 🙂

    Répondre
    • Mamzelle Chahi
      24 octobre 2016 à 14 h 40 min (9 mois ago)

      Oh c’est chouette ! Je rêve secrètement de m’expatrier moi aussi 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.